Une éradication virtuellement possible  Abonné

Publié le 05/02/2015

Parce que la couverture insuffisante au dépistage et à la vaccination demeurera le facteur limitant majeur à une prévention gagnante de la maladie en particulier dans les pays pauvres et ceux où ils sont laissés à l’initiative individuelle, le développement de stratégies immunothérapeutiques pour agir contre l’infection avérée à HPV, les précancers et cancers HPV induits est un enjeu majeur pour celles déjà adultes qui n’ont pu bénéficier des stratégies préventives.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte