Luxation congénitale de hanche

Un dépistage clinique, précoce et répété  Abonné

Publié le 16/06/2014
1403198980531550_IMG_132184_HR.jpg

1403198980531550_IMG_132184_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

« Nous assistons depuis quelques années à une recrudescence du nombre de luxations congénitales de hanche (LCH) diagnostiquées tardivement, après l’acquisition de la marche, imposant alors un traitement lourd (hospitalisation prolongée et parfois geste chirurgical), alors que la prise en charge précoce est beaucoup plus simple », regrette le Dr Christian Morin.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte