Iatrogénie médicamenteuse chez le sujet âgé

Que retenir de l’actualité ?

Publié le 07/10/2013
1381141954459656_IMG_112187_HR.jpg

1381141954459656_IMG_112187_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

Le risque d’Infarctus du myocarde est multiplié par 2,2 le 1er mois d’initiation d’un traitement antipsychotique. Ce risque s’estompe progressivement sur 1 an, selon l’étude canadienne (1) récente sur l’initiation d’un traitement antipsychotique chez 29,5 % de 37 000 patients déments sous IAC. Le risque thromboembolique veineux se confirme avec les 2 générations d’antipsychotiques (risque x 2,3 avec la 1re et x 1,85 avec la 2e) sur une méta-analyse (2) de 7 études (5 cas-contrôles, 2 cohortes, 370 516 patients).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?