Prédispositions génétiques à l’obésité

Leur expression augmentée par les fritures  Abonné

Publié le 20/03/2014

Selon les auteurs d’une étude de Qibin Qi et all, publiée en ligne par le BMJ, l’impact des prédispositions génétiques à l’obésité est augmenté par un régime alimentaire riche en aliments frits. Ils ont pour cela établi un score de prédisposition génétique à partir des variants de 32 gènes associés à un risque d’IMC plus élevé, et l’ont confronté au régime alimentaire et à l’indice de masse corporelle (IMC) des participants de trois cohortes de 9 623 infirmières, de 6 379 hommes médecins et de 21 421 femmes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte