Les horlogers biologiques nobélisés

Le corps humain au diapason du rythme circadien  Abonné

Par
Damien Coulomb -
Publié le 05/10/2017
accroche

accroche
Crédit photo : AFP

nobels

nobels
Crédit photo : AFP

L’alternance entre la veille et le sommeil, la régulation de la température corporelle, la pression artérielle ou la fréquence cardiaque… autant de fonctions biologiques régulées, à des degrés divers, par le rythme circadien, calé sur une journée de 24 heures par notre horloge biologique.

Les fraîchement nobélisés Jeffrey Hall, Michael Rosbash et Michael Young ont découvert les bases moléculaires du cycle circadien, installant au pasage les fondations de la chronobiologie moderne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte