La dapagifozine dans le DT1

Une sécurité très rassurante  Abonné

Par
Publié le 23/10/2017

Dans cette étude de phase III cet inhibiteur des SGLT2 - principaux cotransporteurs de glucose (NA-glucose) au niveau rénal - améliore en effet significativement le contrôle glycémique et ceci avec un prix à payer en termes d'acidocétose tout à fait tolérable et sans majoration des hypoglycémies ni effets secondaires majeurs. Fort de cette vaste étude, « cet inhibiteur des SGLT2 devrait bientôt venir élargir l'arsenal thérapeutique hypoglycémiant des diabétiques de type 1 (DT1) », concluent les investigateurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte