Double inhibition SGLT1-SGLT2 et diabète de type 1

Elle peine à convaincre  Abonné

Par
Publié le 23/10/2017

L'essai InTandem3 présenté à l'EASD et publié simultanément dans le NEJM a testé chez des diabétiques de type 1 (DT1) sous insulinothérapie l'efficacité et la sécurité d'un traitement hypoglycémiant par un inhibiteur des SGLT1 et des SGLT2, ie la sotaglifozine (Sanofi). Cette phase III diffère des deux autres études InTandem 1 et 2 puisque les patients n'ont pas été soumis en préambule à une période d'optimisation de leur insulinothérapie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte