Rétinopathie

Les effets de la somatostatine en gouttes  Abonné

Publié le 23/10/2017

Alors que la rétinopathie diabétique a longtemps été considérée comme une complication microvasculaire tardive de la maladie, de plus en plus de travaux tendent à démontrer que c'est en fait une complication précoce du diabète. Et si c'est bien le cas, des stratégies thérapeutiques basées sur une neuroprotection pourraient être bien utiles non seulement pour freiner ou stopper l'évolution d'une rétinopathie débutante mais aussi, en amont, pour prévenir son développement chez des patients encore indemnes de toute atteinte rétinienne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte