La piste des méthyltransférases

Un mécanisme de la mémoire glycémique  Abonné

Par
Publié le 07/03/2016

Les données de deux études — le DCCT (1) et l’UKPDS (2) — menées auprès de patients diabétiques ont mis en évidence un effet d’héritage ou d’hystérésis : le risque de complications vasculaires à un instant t est dépendant des caractéristiques du patient à cet instant (son HbA1c actuelle, sa pression artérielle…). Mais aussi, de ses caractéristiques antérieures, du « chemin qu’il a emprunté pour arriver à l’état actuel », par exemple, son HbA1c moyenne dans la décennie qui précédait.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte