Physiopathologie de l’obésité

Le rôle clé du cil primaire  Abonné

Publié le 20/04/2015

La leptine, sécrétée par le tissu adipeux, joue un rôle majeur dans la régulation centrale de la prise alimentaire. Elle agit sur deux populations de neurones, orexigéniques (NPY, neuropeptide Y) et anorexigéniques (POMC, pro-opiomélanocorine). En l’absence de leptine, le cerveau répond en augmentant la prise alimentaire. L’importance de ces voies a d’abord été montrée sur des modèles murins – les souris sans leptine sont obèses – puis chez l’homme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte