Linagliptine-insuline

L’association fait ses preuves  Abonné

Publié le 05/11/2012

H. Yki Jarvinen (Helsinki, Finlande) a présenté les résultats à un an de l’étude de phase III où la linagliptine (Trajenta, Boehringer Ingelheim et Eli Lilly) a été comparée au placebo chez 1 261 patients dont le contrôle glycémique était insuffisant sous insuline basale. En termes d’efficacité, la linagliptine entraîne une diminution significative du taux d’HbA1c (-0,53 % ± 0,05, p ‹ 0,0001) et ce avec une moindre augmentation des doses d’insuline (p ‹ 0,003).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte