Pied diabétique

La sévérité des lésions facteur pronostic majeur  Abonné

Par
Publié le 27/10/2016

Plus les lésions du pied diabétique évaluées selon les critères IWDGF (International working group on the diabetic foot) sont sévères, plus le patient risque de mourir dans les 5 ans. Et c’est ce seul facteur qui reste significativement associé à la mortalité après analyse en régression logistique prenant en compte de très nombreux paramètres, y compris les facteurs de risque classiquement associés à la mortalité dans le diabète.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte