Des lésions à la clinique caractéristique

Verneuil : trop de retard au diagnostic  Abonné

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 24/02/2020
La maladie de Verneuil reste mal connue des médecins et des patients, alors qu’elle retentit lourdement sur la qualité de vie et s’associe à diverses comorbidités qui réduisent l’espérance de vie.
Des facteurs environnementaux sont en cause

Des facteurs environnementaux sont en cause
Crédit photo : Phanie

La maladie de Verneuil (MV) est une dermatose inflammatoire chronique, dont la première description en 1839 revient au chirurgien Alfred Velpeau et sera complétée en 1854 par Aristide Verneuil. Aussi appelée acné inversée, hidrosadénite ou hidradénite suppurée, elle n’est pas si rare, puisque sa prévalence en France est estimée à 1 %, mais peut atteindre 4 % dans certains pays.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte