Une sous-évaluation qui complique les choses

Petites brûlures… ou pas  Abonné

Par
Publié le 24/02/2020
Les « petites » brûlures sont statistiquement fréquentes, mais les erreurs d’évaluation aussi, avec des parcours de soins parfois chaotiques. Lorsqu’on a éliminé tout ce qui n’est pas une petite brûlure – et la liste est longue – leur nombre se réduit considérablement.
Les brulures chimiques peuvent occasionner des lésions par passage transcutané

Les brulures chimiques peuvent occasionner des lésions par passage transcutané
Crédit photo : Phanie

La petite brûlure, qui peut être prise en charge à domicile sans avis spécialisé, se définit son caractère superficiel, sa surface inférieure à 10 % de la surface corporelle (< 5 % chez le nourrisson, les personnes âgées ou vulnérables), l’absence de retentissement général important, une localisation et une origine n’exposant pas à un risque particulier.

Surface, localisation, terrain, cause

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte