Toxicité des chimiothérapies

Quel mécanisme ?  Abonné

Publié le 14/01/2016

La toxicité dermatologique des chimiothérapies est paradoxalement beaucoup moins bien caractérisée que celles des nouvelles thérapies ciblées anticancéreuses qui sont pourtant d’utilisation plus récente. Pour la thérapie ciblée, on s’attend à une toxicité réduite car également ciblée. En revanche, la chimiothérapie est une approche thérapeutique moins spécifique et, de fait, sa toxicité est également moins spécifique. « Mais il faut savoir, souligne le Dr Vincent Sibaud, que toute éruption sous chimio ne relève pas d’une toxicité médicamenteuse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte