Les allergènes vedettes de 2015

Nickel, MIT et PHMB  Abonné

Publié le 14/01/2016

Le nickel est partout. On connaît les sources classiques comme les clés, les bijoux fantaisie, la monnaie… et les sources plus récentes comme les ordinateurs, les téléphones portables. Certains dispositifs intra-utérins (DIU) contiennent du nickel, des cosmétiques également comme, par exemple, les crayons à yeux. Des chercheurs ont récemment mis en évidence la libération de ce produit par certains dispositifs de vapotage. Les dermatologues sont exposés car on trouve du nickel sur le manche du Fotofinder et sur la partie métallique du dermatoscope.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte