Mélasma 

De nouveaux écrans pour limiter les risques de récidive  Abonné

Publié le 14/01/2016

Malgré une bonne protection anti-UVA et UVB, trois quarts des mélasmas récidivent en été.

La découverte récente du rôle des ondes courtes de la lumière visible sur la pigmentation a permis de développer des écrans bloquant spécifiquement ces rayonnements et d’améliorer sensiblement les risques de récidive (1). Le premier écran testé cliniquement est teinté et associe filtres anti-UVA et anti-UVB à de l’oxyde de fer bloquant ces ondes courtes. Des écrans incolores sont également disponibles ou le seront bientôt mais leur efficacité n’a pas encore été testée cliniquement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte