Insuffisance cardiaque

Vers une nouvelle approche thérapeutique ?

Par
Dr François Diévart -
Publié le 28/04/2020

Le vériciguat améliore en moins d’un an le pronostic des patients avec une insuffisance cardiaque (IC) à fraction d’éjection ventriculaire gauche (FEVG) réduite, à haut risque de décès cardiovasculaire (CV) et d’hospitalisation pour IC.

Le vériciguat pourrait devenir un traitement oral de l’IC à FEVG réduite

Le vériciguat pourrait devenir un traitement oral de l’IC à FEVG réduite
Crédit photo : Phanie

Le vériciguat appartient à une nouvelle classe thérapeutique, les stimulateurs de la guanylate cyclase soluble. Récepteur endogène de l’oxyde nitrique, la guanylate cyclase catalyse la formation de guanosine monophosphate cylique (cGMP) à partir de la guanosine triphosphate (GTP). La cGMP exerce une action sur le cœur et les vaisseaux, notamment de régulation de la pression artérielle, de l’hypertrophie ventriculaire gauche et de la fibrose.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)