Artérite des membres inférieurs

Une place pour les anticoagulants oraux directs à faible dose  Abonné

Par
Dr François Diévart -
Publié le 28/04/2020
Selon l’étude VOYAGER PAD parue à l’occasion du congrès de l’ACC, l’ajout du rivaroxaban (2,5 mg deux fois/jour) à l’aspirine améliore le pronostic à 28 mois des patients avec une artérite des membres inférieurs, récemment revascularisée.
Les ischémies aiguës de jambe diminuées sous rivaroxaban

Les ischémies aiguës de jambe diminuées sous rivaroxaban
Crédit photo : Phanie

Chez les patients ayant une maladie athérothrombotique sans fibrillation atriale, plusieurs essais thérapeutiques, ATLAS-ACS 2 (après un syndrome coronaire aigu) et COMPASS, ont montré que le rivaroxaban à faible dose (2,5 mg 2 fois/jour), en plus du traitement antiagrégant plaquettaire, peut améliorer le pronostic clinique. En France, aucune de ces études n’a donné lieu à une extension d’autorisation de mise sur le marché dans ces situations cliniques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte