L’hyperuricémie

Un rôle causal démontré

Publié le 21/01/2013

L’ACIDE URIQUE est le produit de dégradation final du métabolisme des purines. Dans le sang, il circule essentiellement sous forme d’urate. Grâce à l’uricase, l’acide urique est converti en allantoïne, qui est hydrosoluble et facilement excrétée dans les urines, de telle sorte que plupart des mammifères ont un taux sérique d’acide urique extrêmement bas. En revanche, chez l’homme, le gène codant pour l’uricase étant non fonctionnel, l’acide urique circule dans le sang à concentration élevée et doit être excrété par le rein.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?