Prise en charge de l’HTA

Affaire de médecin ou affaire de patient ?

Publié le 21/01/2013

LES RECOMMANDATIONS en vigueur en France préconisent, avant tout traitement, de confirmer le diagnostic en faisant notamment appel à des mesures tensionnelles en dehors du cabinet médical. La mise en place de mesures hygiénodiététiques est également indispensable, et implique de toute évidence le patient. La réalisation d’un bilan initial et l’organisation d’une consultation d’information et d’annonce de l’HTA sont recommandées (1).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?