Fibrillation atriale, maladie thrombo-embolique veineuse

Les nouveaux anticoagulants oraux en pratique  Abonné

Publié le 21/11/2013

« En France, nous ne disposons pas d’une photographie complète du profil des patients présentant une fibrillation atriale (FA) », a souligné le Pr Jean-Yves Le Heuzey. On sait que l’âge joue un rôle majeur dans sa survenue. Les données du PMSI (programme de médicalisation des systèmes d’information) montrent la progression du nombre de patients et de séjours hospitaliers pour FA entre 2005 et 2008. Son coût est estimé à 2,5 milliards d’euros par an.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte