Printemps de la cardiologie

Infarctus du myocarde : le no-reflow, un facteur péjoratif à court et à long terme  Abonné

Publié le 26/05/2014
1401115833523931_IMG_130035_HR.jpg

1401115833523931_IMG_130035_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Dans l’infarctus du myocarde, le but de l’angioplastie est de désobstruer le plus vite possible la coronaire responsable de l’ischémie et de la souffrance tissulaire en aval.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte