Cancers pulmonaires : la thèse hormonale  Abonné

Publié le 16/09/2013

En France, en 2011, on a dénombré 12 000 nouveaux cas de cancer du poumon chez la femme. C’est donc aujourd’hui le 3e cancer féminin derrière les cancers du sein et colorectal. Mais les facteurs de risque diffèrent avec le sexe. En particulier, à tabagisme égal, le risque de cancer du poumon est supérieur chez la femme. Beaucoup d’arguments plaident pour une participation hormonale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte