Coups de théâtre

# 1 : Trop candide pour être vraie  Abonné

Publié le 20/02/2020

Crédit photo : Phanie

Annabelle était parvenue à atteindre la scène du petit théâtre parisien. Enfin ! Certes, elle n’avait plus de souffle, plus de voix, plus de courage et même plus de jambes, lui semblait-il, mais elle y était parvenue. Huit marches (elle avait compté, côtoyant quotidiennement des personnes confrontées à des angoisses ineffables, elle savait qu’il fallait tenter de focaliser ses pensées sur autre chose) sur lesquelles chaque pas supplémentaire lui avait donné l’impression de se rapprocher un peu plus de l’échafaud.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte