Le Dr Jérôme Cahuzac, bientôt en poste à l'hôpital de Bonifacio ?

Par Marie Foult
Publié le 20/09/2019
- Mis à jour le 25/09/2019

Crédit photo : S. Toubon

Le Dr Jérôme Cahuzac, ancien ministre du Budget sous François Hollande condamné en 2018 pour fraude fiscale, pourrait bientôt se refaire une santé (professionnelle) au centre hospitalier de Bonifacio (Corse-du-Sud). 

C'est ce que révèlent nos confrères de « Corse-Matin » ce vendredi 20 septembre. Selon le quotidien régional, l'ancien chirurgien esthétique aurait postulé pour un poste vacant au sein de l'hôpital de Bonifacio et sa candidature serait actuellement « en pourparlers »

Aubaine, ce futur emploi serait situé non loin de la résidence des Cahuzac, située à Pianottoli-Caldarello, où le médecin purge tranquillement sa peine avec un bracelet électronique (condamné en mai 2018 à quatre ans de prison dont deux avec sursis, 300 000 euros d'amende et cinq ans d'inéligibilité, il a bénéficié d'un aménagement de peine lui évitant la prison). 

Depuis plus d'un an, l'ex-ministre demandait à exercer à l'hôpital de Bonifacio. Mais la justice ordinale a eu toutes les peines du monde à s'accorder sur son cas : tandis que le conseil régional de l'Ordre des médecins de Corse disait oui (en validant son inscription au tableau de l'Ordre), le conseil national disait non. En parallèle, un certain Dr Alain Choux portait plainte contre la réinscription ordinale du Dr Cahuzac et demandait sa radiation.

Des bras pour faire tourner la boutique 

En juin dernier, la formation restreinte de l'Ordre national a finalement donné son aval et a jugé Jérôme Cahuzac « apte » à l'exercice de la médecine générale. 

Selon le directeur du centre hospitalier de Bonifacio, interrogé par « Corse-Matin », le poste serait au « service de soins longue durée ». « Nous nous sommes déjà rencontrés. Nous faisons face à une pénurie de médecins dans la région et nous avons du temps médical disponible, des bras supplémentaires ne seraient pas de trop pour faire tourner la boutique », indique-t-il. D'après le conseil de surveillance de l'hôpital, les avis seraient en revanche plus « partagés », au sein du personnel.

La prise de fonction de Jérôme Cahuzac n'est cependant pas encore officielle, et aucune date d'embauche n'a été arrêtée pour le moment. Les discussions sont encore en cours, notamment sur les modalités d'exercice « liées aux contraintes de sa surveillance électronique », conclut « Corse-Matin ».

Contactée, la direction du CH de Bonifacio n'a pas encore répondu à nos questions. 


Source : lequotidiendumedecin.fr