Peut-il exercer la médecine générale ? Le cas du Dr Cahuzac divise les élus ordinaux

Par
Loan Tranthimy -
Publié le 19/12/2018
cahuzac

cahuzac
Crédit photo : S. Toubon

Condamné à quatre ans d'emprisonnement dont deux ans avec sursis pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale, le Dr Jérôme Cahuzac, ex-chirurgien capillaire, peut-il oui ou non s'inscrire à l'Ordre pour exercer la médecine générale en Corse, à l'hôpital de Bonifacio ?

Pour le conseil régional de l'Ordre des médecins de Corse, réuni en formation restreinte le 19 novembre, la réponse est oui. Il a validé en ce sens l'inscription au tableau de Jérôme Cahuzac par l'Ordre départemental de Corse du Sud. Cette autorisation doit permettre à l'ancien ministre de reprendre une activité médicale.

Mais cette décision d'autorisation a été retoquée par l'Ordre national des médecins, le 28 novembre, qui a formé un recours à « titre conservatoire », pour des motifs administratifs. L'Ordre national a également prévu une réunion en « formation restreinte » en janvier pour examiner sur le fond la demande d'inscription du Dr Cahuzac, confirme l'institution au « Quotidien ». La formation restreinte est notamment chargée de se prononcer sur le maintien, le rétablissement ou le retrait de l'inscription d'un praticien à son tableau, obligatoire pour exercer la médecine en France. Elle peut aussi suspendre temporairement un médecin en cas d'insuffisance professionnelle.

Quoi qu'il en soit, le veto exprimé par l'Ordre national n'a pas été du goût des élus ordinaux de Corse qui envisageraient de démissionner collectivement, selon le « JDD » qui a révélé cette polémique. Contacté par « le Quotidien », le CROM de Corse a refusé de s'exprimer.

Non-respect des règles

Pour le Dr Alain Choux, généraliste parisien qui a déposé une plainte en juillet pour contester la réinscription ordinale du Dr Cahuzac en qualité de médecin généraliste, la décision de l'Ordre national est « normale ». « J'avais écrit en août au président de l'Ordre pour lui demander la radiation de Cahuzac mais je n'ai pas eu de retour », dit-il.

Pour le Dr Choux, en l'espèce, l'autorisation d'exercice contredirait deux règles : la détention d'un casier judiciaire vierge et le suivi d'une formation médicale continue validante durant un an. « L'Ordre départemental qui a délivré cette autorisation ne respecte pas ces règles. Pour pouvoir exercer la médecine générale, les médecins non diplômés en médecine générale doivent aujourd'hui en région parisienne avoir une formation validante pendant un an à l'hôpital. Je parie qu'à 99 %, Jérôme Cahuzac n'a pas fait cette formation. »

Jérôme Cahuzac a notamment occupé un poste de remplacement cet été à l’hôpital de Cayenne en Guyane.


Source : lequotidiendumedecin.fr