Urgences :  une première série avec un manque d'encadrants  Abonné

Publié le 17/05/2018

La médecine d'urgence a accueilli pas moins de 461 internes en 2017 – classés aux ECNi entre la 331e et la 8245e place. C'est la plus grande promotion parmi les nouveaux DES. Tous les postes ont été pourvus, signal fort de reconnaissance pour cette nouvelle spécialité. « Aujourd'hui, le DES permet d'avoir un diplôme qualifiant en médecine d'urgence pour l'Ordre, se réjouit le Pr Jeannot Schmidt, président de la collégiale des universitaires de médecine d'urgence (CNUMU).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte