Insuffisance cardiaque stabilisée

Ne pas stopper les traitements

Par
Dr François Diévart -
Publié le 06/12/2018
insuffisance cardiaque 2

insuffisance cardiaque 2
Crédit photo : Phanie

Les bloqueurs du système rénine-angiotensine-aldostérone et les bêtabloquants ont permis une amélioration nette du pronostic de l’insuffisance cardiaque (IC), au point que certains patients ayant eu une IC avec une fraction d’éjection ventriculaire gauche (FEVG) inférieure à 40 % peuvent devenir asymptomatiques, retrouver des taux bas de NT-proBNP et une FEVG de nouveau supérieure à 50 %… et que médecins comme patients se demandent s’il est possible d’arrêter les traitements.

L’arrêt des traitements évalué

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)