Faut-il arrêter la supplémentation en vitamine D ?  Abonné

Publié le 06/12/2018
vitamine D

vitamine D
Crédit photo : Phanie

Depuis que les seuils biologiques censés signaler l’existence d’une carence en vitamine D ont été abaissés, la supplémentation en vitamine D est devenue une pratique médicale courante. Hors carence réelle exprimée par des taux plasmatiques très bas de vitamine D, les bienfaits cliniques attribués à cette vitamine restent cependant purement théoriques lorsque le patient n’est pas en situation de rachitisme. Ainsi, une méta-analyse récente (1) a pris en compte tous les essais thérapeutiques contrôlés ayant évalué l’apport de la vitamine D sur le risque osseux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte