Évaluation du risque cardiovasculaire

Les limites des scores de risque actuels  Abonné

Par
Publié le 30/04/2018
RCV

RCV
Crédit photo : PHANIE

Les maladies cardiovasculaires représentent la deuxième cause de mortalité en France, derrière les cancers. Pour adapter la stratégie thérapeutique au risque d’un patient, il faut l'évaluer de façon correcte, ce qui n’est pas si évident. Pendant longtemps, cette évaluation a été pratiquée à partir des modèles de risque de Framingham ou de Laurier, qui prennent en compte sept paramètres (âge, sexe, pression artérielle systolique, cholestérol total, HDLc, tabagisme, diabète) et donnent un risque d’événement cardiovasculaire à 10 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte