Une étude ESC-SFMU

Le traitement pré-hospitalier du SCA  Abonné

Publié le 08/06/2015
C'est très valorisant pour une spécialité comme la médecine d’urgence que de collaborer avec les...

C'est très valorisant pour une spécialité comme la médecine d’urgence que de collaborer avec les...
Crédit photo : PHANIE

Existe-t-il un bénéfice à traiter en préhospitalier, avec des anti-agrégants plaquettaires, des patients avec un syndrome coronarien aigu (SCA) ? Cette question, importante pour les urgentistes, est au cœur de l’étude ATLANTIC, qui a été présentée au congrès 2014 de la Société européenne de cardiologie (ESC). Un des promoteurs de cette étude internationale multicentrique, le Pr Frédéric Lapostolle (Avicenne, Bobigny) en présentera les grandes lignes lors de ce congrès urgences 2015.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte