Expression différente de la souffrance, moindre accès aux soins

Chez l’homme, les symptômes de la dépression avancent masqués  Abonné

Publié le 25/11/2013
1385345613474851_IMG_116346_HR.jpg

1385345613474851_IMG_116346_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

PREMIÈRE CAUSE mondiale d’invalidité en 2030 selon l’OMS, la dépression majeure figure parmi les maladies les plus lourdes de notre société (1). « Environ 17 % des femmes et 9 % des hommes sont touchés au moins une fois dans leur vie », précise le Dr Marc Masson. Soit une nette représentativité féminine, implicitement contredite par une récente étude américaine (2). Les femmes seraient plus à risque de dépression. Lisa Martin et ses collègues proposent d’envisager la question sous un autre angle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte