Sédation en fin de vie : le midazolam sera accessible d'ici à 4 mois en ville, annonce Buzyn

Par
Coline Garré -
Publié le 10/02/2020

Crédit photo : S. Toubon

Le midazolam injectable, benzodiazépine utilisée en anesthésie, sera accessible d'ici à 4 mois aux médecins qui souhaitent accompagner à domicile leurs patients en fin de vie, tel que le prévoit la loi Leonetti-Claeys de 2016, annonce ce 10 février la ministre de la Santé Agnès Buzyn, en saluant les recommandations de bonne pratique que la Haute Autorité de santé (HAS) vient de publier.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)