Utilisation d'Hypnovel : un patron d'URML vole au secours d'un confrère accusé d'avoir causé la mort involontairement

Par
Sophie Martos -
Publié le 12/12/2019

Crédit photo : DR

Mi-novembre, le Dr M-F. généraliste à Angerville-la-Martel (Seine-Maritime), est mis en examen pour administration de substance nuisible ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur personnes vulnérables. Cinq personnes âgées suivies à domicile sont décédées après l'utilisation de l'Hypnovel (midazolam), une molécule réservée à l'usage hospitalier.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)