2020, année de la « révolte » ? De l'affaire du midazolam au « mépris » de Ségur, les colères de la FMF 

Par
Marie Foult -
Publié le 07/01/2020

Crédit photo : S. Toubon

L'année 2020 démarre sous le signe de la colère pour la FMF. Alors que 2019 était synonyme « de mépris et d'arrogance » à l'endroit de la médecine de ville pour le syndicat polycatégoriel du Dr Jean-Paul Hamon, cette nouvelle année sera-t-elle celle « de la révolte » ou de la reconnaissance des professionnels libéraux ? Le Dr Jean-Paul Hamon croit peu à cette dernière option. Au contraire, estime-t-il, plusieurs signaux sont au rouge !

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)