Clara de Bort (ARS Guyane) : « Ici, un jeune praticien hospitalier est le roi du pétrole »  Abonné

Par
Publié le 31/10/2019

Arrivée en 2019 à l'ARS Guyane, Clara de Bort s'est donné pour mission d'attirer les jeunes médecins dans le plus sud-américain des départements français en misant sur la diversité de la pratique et sur le recrutement d'assistants spécialistes partagés.

Crédit photo : DR

LE QUOTIDIEN : En 2017, une grève illimitée a bouleversé la Guyane et le secteur de la santé. Qu'en est-il deux ans après ?

CLARA DE BORT : La situation est toujours très fragile. Nous sommes dans le département le moins dense de France, à peu près comme Mayotte. Beaucoup de professionnels viennent passer quelques mois ou années puis repartent, c'est une caractéristique de notre territoire. Il y a beaucoup de jeunes, de médecins en fin de carrière, voire des médecins retraités.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte