L'hypersexualité n'est pas un motif de consultation en addictologie

Publié le 10/11/2015
- Mis à jour le 01/12/2015

Crédit photo : PHANIE

Forum des rumeurs

L’appétit vient en mangeant, dit la sagesse populaire ; au lit comme à table, une même dynamique s’enclencherait, qui repousserait sans cesse les limites de la satiété. Dans les magazines féminins, le courrier du cœur le confirme, en particulier pour les jeunes, chez lesquels la période réfractaire est très courte, l’envie de faire l’amour se renouvelle au rythme d’une libido explosive, frénétique. Bref, le sexe entraîne le sexe, l’amour veut plus d’amour. Plus on le fait, plus on le fait.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?