Prise en charge de l’ostéoporose

Vers des stratégies thérapeutiques plus pertinentes  Abonné

Publié le 09/05/2014
1399597985520023_IMG_128977_HR.jpg

1399597985520023_IMG_128977_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Actuellement, malgré des études d’observation de plus en plus nombreuses, il n’y a pas de preuve que les apports calciques augmentent le risque cardiovasculaire. Les résultats de l’étude d’extension à six ans de l’étude Horizon concernant l’acide zolédronique (ZOL) ont été publiés récemment. Au terme de six ans, le résultat n’est pas différent entre le groupe traité pendant six ans par ZOL et celui traité pendant trois ans par ZOL puis pendant trois ans par placebo. Ceci témoigne de la rémanence prolongée de ZOL et suggère la possibilité d’arrêter le traitement après trois perfusions.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte