Ostéonécrose des maxillaires

Le dénosumab en cause

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 10/12/2018

Une étude a suivi 247 patients atteints d’ostéonécrose des maxillaires (ONM), dont 66 recevaient du dénosumab, 62 pour métastases osseuses, 1 pour myélome, et 3 pour ostéoporoses. La dose moyenne cumulée de dénosumab était de 1 899 mg pour une durée moyenne de 18 mois. À noter, un antécédent d’extraction dentaire chez 28 patients. Le délai moyen d’apparition de l’ONM était de 19 mois dans la population oncologique et de 24 mois chez les patients ostéoporotiques.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?