Ranelate de strontium

De nouvelles et solides démonstrations histomorphométriques

Publié le 22/04/2011

LE Pr J.-Y REGINSTER (Liège, Belgique) a rappelé les résultats des suivis à 10 ans des études SOTI et TROPOS qui avaient montré une diminution significative de l’incidence des différents types de fractures ostéoporotiques, à 5 ans, quel que soit l’âge des patientes. Le suivi de 233 patients pendant 10 ans, en ouvert, montre que le ranelate de stontium maintient son efficacité fracturaire, avec une incidence similaire des fractures vertébrales pendant les 5 ans et les 5 ans de suivi en ouvert (alors même que le risque fracturaire augmente naturellement, avec le vieillissement)

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?