Arthrite juvénile

Bonne tolérance des vaccins vivants  Abonné

Par
Christine Fallet -
Publié le 04/07/2019

Une étude rétrospective a collecté les données de patients avec une arthrite juvénile idiopathique (AJI) ou une autre maladie rhumatologique inflammatoire, sous traitement de fond et/ou corticoïdes ou agents biologiques, et ayant reçu un vaccin vivant atténué (rougeole-rubéole-oreillon ou varicelle). Elle a été réalisée à partir des données de 285 enfants dans dix pays : 70 % de filles, âge moyen 5 ± 2,7 ans. 206 avaient une AJI et 48 % d'entre eux étaient en rémission. 110 patients étaient traités par MTX et parmi eux, il y a eu trois effets secondaires modérés avec une réaction locale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte