Sclérodermie associée à une pneumopathie interstitielle

Limiter le déclin de la fonction pulmonaire  Abonné

Publié le 04/07/2019
atteinte pulmonaire

atteinte pulmonaire
Crédit photo : Phanie

Maladie rare, la sclérose systémique (ScS), ou sclérodermie, est associée dans environ 25 % des cas à une atteinte pulmonaire dans les trois ans après le diagnostic, pouvant évoluer vers une pneumopathie interstitielle (PI). Alors qu’il n’existe actuellement aucun traitement homologué en cas de ScS associée à une PI (ScS-PI), une étude évaluant le nintedanib (inhibiteur de tyrosine kinase) a été présentée au congrès thoracique américain (ATS), à l’EULAR (1) et publiée au New England Journal of Medecine (2). 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte