LA BRONCHO-PNEUMOPATHIE-CHRONIQUE OBSTRUCTIVE

Une exposition professionnelle dans 15 % des cas  Abonné

Publié le 31/01/2013

LA RESPONSABILITÉ des facteurs professionnels dans la genèse ou l’aggravation de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est restée longtemps méconnue, en raison du poids prépondérant du tabagisme (1). De plus, aucun élément clinique, radiologique et fonctionnel ou évolutif ne permet de distinguer une BPCO professionnelle d’une BPCO post-tabagique (2). Une étude très récente a toutefois montré que les sujets atteints de BPCO qui étaient exposés à un facteur professionnel étaient des hommes, plus âgés ayant déclaré des symptômes respiratoires liés au travail (3).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte