Des interactions entre virus, bactéries et allergènes

Et l'asthme sifflera trois fois

Par Dr Isabelle Hoppenot
Publié le 02/09/2019
- Mis à jour le 02/09/2019
Les travaux récents suggèrent que les interactions précoces entre virus, bactéries du microbiome et sensibilisation allergénique favoriseraient la survenue d'épisodes respiratoires aigus avec sifflements ainsi que le développement d'un asthme ultérieur dans l'enfance.
L'enjeu est de développer des stratégies préventives

L'enjeu est de développer des stratégies préventives
Crédit photo : PHANIE

Le rôle des infections virales dans la survenue des atteintes respiratoires avec sifflements chez l'enfant au cours des premières années de la vie est aujourd'hui bien établi. Deux virus ubiquitaires sont particulièrement en cause : le virus respiratoire syncytial (VRS) et les rhinovirus (RV). Ces virus peuvent entraîner des infections peu, voire pas, symptomatiques tout comme des infections respiratoires basses sévères qui, dans des études longitudinales, se sont montrées associées à un risque accru de développer un asthme au cours de l'enfance.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?