Entretien avec un pédiatre à l'hôpital Necker

Dr Nizar Mahlaoui : « Le défi de cohortes croissantes de jeunes adultes atteints de maladies rares »  Abonné

Par
Dr Irène Drogou -
Publié le 28/02/2019

LE QUOTIDIEN : En quoi la transition vers la médecine adulte est-elle un enjeu pour les maladies rares ?

Dr NIZAR MAHLAOUI : En 2 décennies ans, les progrès de la médecine ont permis d'améliorer la survie de nombreux enfants et adolescents, qui ne passaient pas en médecine adulte jusque-là. Il faut s'adapter à cet afflux de jeunes adultes. À l'adolescence, il y a souvent des ruptures de suivi pour les maladies chroniques et la transition consiste à accompagner les jeunes vers le transfert en médecine adulte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte