Maladies rares : Le long apprentissage du séquençage haut débit  Abonné

Par
Damien Coulomb -
Publié le 28/02/2019
adn

adn
Crédit photo : PHANIE

Pour les quelques 80% de maladies rares ayant une origine génétique, le séquençage du génome est une étape clé du diagnostic. En juin 2016, le président-directeur général de l'INSERM Yves Lévy dévoilait le plan France Génomique 2025, celui-là même qui devait propulser la France dans le peloton de tête du séquençage haut débit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte