Nutrition et cicatrisation

Une relation étroite  Abonné

Par
Publié le 13/02/2017

Les escarres s’accompagnent d’une fuite protéique et d’un hypercatabolisme qui aggrave la dénutrition, et celle-ci doit être systématiquement recherchée. Le diagnostic de dénutrition repose sur au moins un des critères suivants : une perte de poids ≥ 5 % en un mois ou ≥ 10 % en 6 mois, un IMC ≤ 21 chez le sujet âgé, une albuminémie < 35 g/l, un MNA global < 17.

Adapter l’alimentation en institution ou à l’hôpital

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte