Pr François Dabis, directeur de l'ANRS

Les représentants communautaires sont aujourd'hui des professionnels de la recherche

Par
Damien Coulomb -
Publié le 28/11/2019

Crédit photo : F Guenet

LE QUOTIDIEN : Quel rôle jouent les communautés de patients dans la recherche sur le sida ?

PR FRANÇOIS DABIS : Ces communautés ont souhaité, dès le début de l'épidémie, établir un dialogue avec les chercheurs. Elles nous ont fait part de leurs préoccupations et ont souhaité que l'on fasse de la recherche pour et avec elles. Ces relations ont parfois été tendues et compliquées - le temps de la recherche n'est pas le même que celui du malade - mais avec l'expérience, c'est devenu plus constructif.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?