Modifications du microbiote vaginal

À la ménopause, une flore à cultiver ?

- Publié le 02/11/2015
- Mis à jour le 02/11/2015

Le dialogue entre cellules vaginales et bactériennes s’établit sous dépendance œstrogénique. L’avènement de la ménopause peut donc le perturber, causant infections urinaires et vaginose bactérienne, avec à la clé une dégradation notable de la qualité de vie.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?